Chargement Rendez-vous

« Tous les Rendez-vous

Cet rendez-vous est passé

Atelier Slam avec Joëlle Sambi

28 mai de 14h00 à 16h00

Nous accueillerons l’artiste Joëlle Sambi, les 27 et 28 mai dans le cadre de sa participation au festival Transform!. Le 27 mai à Montévidéo pour une performance de slam, accompagnée par Sarah Machine sur des beats électro ( https://bit.ly/3v4IgJu ). Le 28 mai à Coco Velten, la poétesse Joëlle Sambi donnera un atelier de slam qui se déroulera dans la grande annexe, de 14h à 16h.

    « Peuple de la marge, du béton et des fougères. Rejoins la harde d’écrivant.e.s, la troupe de diseureuses que nous sommes. Deux heures. Deux heures pour mettre nos mots en partage sur une feuille puis à l’oral parce qu’il y a ce qui se sait et qui s’écrit, ce qui s’écrit et puis se dit. Pas besoin d’avoir une pratique de l’écriture ou de la scène, juste l’envie d’en être ». J.S

Inscriptions à contact@peuple-culture-marseille.org ou au 06.29.12.00.81.

Adhésion à Peuple et Culture Marseille : 10€

Informations : www.peuple-culture-marseille.org

           

A propos de Joëlle Sambi:

Née le cul sur une frontière linguistique entre Bruxelles et Kinshasa, Joëlle Sambi dit, crie, écrit des nouvelles, romans, slams, poèmes, documentaires, espaces radiophoniques, lieux militants. Cette liste non-exhaustive des traces qu’elle arpente est un lacis de luttes- désirs-nécessités. Meuffe-nomade qui soulève, relève, enlève des strates aux cases de l’identité normative en ponçant du texte, huilant de l’image, savonnant la scène.

De terreau post-colonial en terres d’origines, Joëlle mélange les langues, pénètre le monde dans la ferveur et la rigueur de travail. Viscères et réactions. Sa voix de migrante, lesbienne, afroféministe, exilée permanente écrit non-pas pour en vivre, mais pour en abuser, jusqu’à s’entendre vivre. Colères, Fusion(s) et Créations.

Artiste associée du Théâtre National de Belgique, Joëlle Sambi sort son premier recueil de poèmes, « Caillasses », en 2021, pour lequel elle reçoit le prix Scam du parcours littéraire.

https://www.instagram.com/josambi/
https://www.facebook.com/joelle.sambi

 

Extrait de Caillasses, publié chez l’Arbre à Diane, 2021:

« Ce n’est pas mourir qui me dérange, c’est de crever
comme un chien à l’indifférence royale du monde
Même les chiens meurent en paix.
Ce n’est pas partir qui me fait peur, c’est de ne jamais
sentir sur ma peau le souffle léger du vent qui tourne
face à l’impossible ».

En partenariat avec le Festival TRANSFORM! #4
www.festival-transform.com 

Logo festival transform!Logo collectif Idem

Aller en haut