Lecture

Vie Secrète de Pascal Quignard


samedi 6 février 2016 - 16h00
Centre international de poésie marseille - cipM

Cycle de lectures " La chair de l'écriture" proposé par le Cabinet des lecteurs de Peuple & Culture Marseille

Première lecture :  Vie Secrète de Pascal Quignard

Entrée libre


 


« J’ai écrit parce que c’était la seule façon de parler en se taisant. »

Petit traité de la Méduse

 

Vie Secrète est un livre inclassable : ni récit, ni roman, ni essai. Il propose des fragments autobiographiques mélangés à une méditation fiévreuse hallucinée sur l’amour ; dans une conception tragique et radicale. 

L’amour est asocial, il fait apparaître l’épouvantable domestication humaine, il n’est pas le désir, il s’oppose à la sexualité et s’enracine dans notre rapport au corps.

L’amour ravive le manque originel de notre histoire (le coït irreprésentable) ce trou noir qui nous hante.

Comment l’approcher ?

Comment le dépasser ?

Dans cette longue déambulation, ce poète de la prose assure le tour de force de rendre tangible l’absence qu’il traque.


Le Cabinet des lecteurs

Des rendez-vous réguliers proposés pour explorer et partager les plaisirs de lire. Une communauté active de lecteurs pour rencontrer auteurs et écritures et les donner à entendre. Des soirées itinérantes dans des lieux bibliophiles de Marseille. L'occasion de retours sensibles ou documentés, de lectures partagées. Un temps pour s'échapper des sentiers battus de nos lectures.

 Au programme des séances et au gré des envies du groupe : actualité de nos lectures, discussion autour d’un livre lu en commun, préparation de rencontres littéraires, lecture à voix haute...


L'auteur

Né dans une famille d'enseignants, Pascal Quignard grandit au Havre. Adolescent, ses goûts se portent sur la musique, le latin, le grec et les littératures anciennes.

En 1968, il est étudiant en philosophie à Nanterre sous la direction de Levinas. Son premier essai "L'Être du balbutiement", consacré à Sacher-Masoch est publié en 1969, mais c'est grâce à "Le Salon du Wurtemberg" (1986) puis "Les Escaliers de Chambord" (1989), qu'il est révélé au grand public.

Enseignant à l’université de Vincennes et à l’École pratique des hautes études en sciences sociales, il fonde avec le président François Mitterrand le festival d’opéra et de théâtre baroque de Versailles.

Pascal Quignard collaborera longtemps aux éditions Gallimard (lecteur extérieur à partir de 1969, puis membre du comité de lecture en 1976 et enfin en charge du secrétariat général du service littéraire, en 1990).

En 1991, il écrit le roman "Tous les matins du monde", qui est adapté au cinéma par Alain Corneau. En 1994, il démissionne de toutes ses fonctions, pour se consacrer uniquement à son travail d’écrivain. Il déclare alors "Je suis plus heureux d’être libre et solitaire".

Le prix Goncourt 2002, obtenu pour "Ombres errantes", a été perçu comme le couronnement d'une œuvre à mi-parcours. Pour plus de précision, ce sont les trois premiers volumes de "Dernier Royaume" que le Prix Goncourt a récompensés et non seulement le premier.

En 2011, il publie son roman "Les Solidarités mystérieuses", et continue toujours l'écriture des volumes du "Dernier Royaume".  

 

Parmi ses œuvres

 

Dernier Royaume (Grasset, 2002) : œuvre en plusieurs tomes : Les ombres errantes (tome I) - Sur Jadis (tome II) - Abîmes (tome III)

Terrasse à Rome (Gallimard, 2000) 

Vie secrète (Gallimard, 1997 - 1999) : roman qui obtient le grand prix du roman de l’Académie française.

Le lecteur (Gallimard, 1999)

La Leçon de musique (Hachette Littératures, 1998)

Histoire d'amour du temps jadis (Philippe Picquier, 1998) : ouvrage collectif contenant un texte de P. Quignard.

Le sexe et l'effroi (Gallimard, 1996)

La haine de la musique (Calmann-Lévy, 1996 - Gallimard, 1997)

Rhétorique spéculative (Calmann-Lévy, 1995 - Gallimard, 1997)

La nuit et le silence (Flohic, 1995) : un essai sur le peintre Georges de la Tour.

L'occupation américaine (Seuil, 1994 - 1996) : roman

Le nom sur le bout de la langue (POL, 1993 - Gallimard, 1995) : récit.

La frontière : azulejos du Palais Fronteira (Chandeigne, 1992)

Tous les matins du monde (Gallimard, 1991 - 1993) : ce livre évoquant la vie du musicien Marin Marais a été adapté au cinéma par Alain Corneau en 1991.

Albucius (POL, 1990 - LGF, 2001) : roman

Petits traités (Maeght, 1990 - Gallimard-Folio, 1987 réédités en 2 tomes) : huit volumes de textes brefs écrits à partir de 1981.

La Raison (le Promeneur-Quai Voltaire, 1990)

Les Escaliers de Chambord (Gallimard, 1989-1991) : roman

Une Gêne technique à l'égard des fragments (Fata Morgana, 1986)

Le Salon du Wurtemberg (Gallimard, 1986 - 1988) : roman

Le Vœu de silence (Fata Morgana, 1985) : essai sur René-Louis des Forêts.

Les Tablettes de buis d'Apronenia Avitia (Gallimard, 1984 - 1989)

Carus (Gallimard, 1980 - 1990) : roman (prix des critiques)

Michel Deguy (Seghers, 1975)

La Parole de Délie  (Mercure de France, 1974) : un essai sur Maurice Scève

L'Être du balbutiement : essai sur Sacher-Masoch (Mercure de France, 1969)