Projections

Reconstitutions


vendredi 23 novembre 2012 - 19h00
Le Polygone Etoilé

Projections en lien avec la résidence de Dimtri Bortnikov-En présence du réalisateur Jean Claude Taki et de Dimitri Bortnikov

Entrée libre

Earth de Viktor Asliuk (Biélorussie, 2012, 33’)

Sotchi 255 de Jean-Claude Taki (France, 2011, 115’)
Repas russe proposé par l'Alliance franco-russe sur place

 


Earth de Viktor Asliuk (Biélorussie, 2012, 33’) - Prix International de la Scam  Cinéma du Réel 2012 -sous réserve -

le travail d'une petite équipe retournant la terre dans une forêt, à la recherche de corps de soldats russes qui ont péri pendant la seconde guerre mondiale. Ils les déterrent, leur font un cercueil, et les enterrent de nouveau, avec une cérémonie. Les jeunes gens se confrontent à des squelettes, se demandent dans quel sens ça va, et retournent la terre, encore et toujours, qui garde la mémoire, partout dans le monde, des événements passés. 
 
 
 
Victor Asliuk a étudié la littérature à l'Université d'Etat de Minsk et la réalisation cinématographique à la  biélorusse Academy of Arts (Minsk). Il a travaille au  Studio à Minsk Belarusfilm depuis 1995. Scénariste et réalisateur de plus de 20 documentaires qui ont reçu plus que 25 prix dans différents festivals internationaux de cinéma. Membre de l'Académie du film européen.
 

Sotchi 255 de Jean-Claude Taki (France, 2011, 115’)
 
En août 2006, à Sotchi, station balnéaire en Russie, une tempête emporte une cinquantaine de personnes. Parmi elles, une belle jeune femme, Irina. Guillaume, son ancien compagnon, parti enquêter sur ses traces, disparaît sans donner de nouvelles, abandonnant quelques indices, ses dessins et son journal, dans la chambre 255 de l’hôtel Primorskaïa. À leur suite, le narrateur cinéaste se rend sur place.
 
 
Site du réalisateur 
 
Jean-Claude Taki vit et travaille à Paris. 

Au départ musicien, il collabore à plusieurs films (fictions, documentaires) comme ingénieur du son et compose des bandes sonores. 
Il mène de front la réalisation de courts métrages dont la plupart ont été primés en France comme à l’étranger puis tourne un premier long métrage (AURORE / Number 9). Depuis 2005, à l’initiative du Forum des Images de Paris, il continue son travail de cinéaste et pousse plus avant sa recherche formelle et narrative en utilisant un téléphone portable comme moyen de captation. Ses films sont alors diffusés aussi bien en salle de cinéma qu’en centre d’art [ LACDA (Los Angeles Center of Digital Art) / Museum of Contemporary Art – Washington DC,...]. Les thèmes abordés sont l’absence, la trace, la dissolution, la disparition.

 
Filmographie
 
2011  “ÉLÉGIE DE LA CULTURE”, 58'56”, mobile vidéo, Prod. Apatom
“POLITIK”, 8'40”, HD, Prod. GREC et France Télévisions
“CHER JACKY”, 4'36”, mobile vidéo Lettre vidéo pour les 20 ans du Festival de Pantin.
2010  “SOTCHI 255”, 115', mobile vidéo, Prod. Apatom
“GREEK SALAD”, 24’24”, mobile video, Prod. GREC
“AUTOPORTRAIT 365”, 2’30”, boucle, installation vidéon
“Le réel, nouvel opium ?” Exposition collective proposée par “est-ce une bonne nouvelle”
2009  Série CCCP (work in progress) : 
“CCCP 7”, 1’55”, mobile vidéo
“CCCP 2”, 1’54”, mobile vidéo 
2006 “LE CAHIER FROID”, 24’, mobile vidéo
2005 “L’HOMME QUI AIMAIT LES FLEURS”, 7’30“, mobile vidéo
“LA MARTIENNE”, 8’30“, mobile vidéo
“AURORE / Number 9”, 35 mm - DV / 79’
2002 “PREMIÈRES  IMPRESSIONS  DU LIEU”,  52’, Beta SP, Documentaire 
1997 “MORIR” , 16 mm, 12’,, Essai sur le compositeur Carlo Gesualdo.
L’OURS  ET  LA  PETITE  MARIÉE”, 35 mm / 11’ / documentaire .
“LES OIES SAUVAGES”, 16 mm / 45’ -  “INSTANT FRAGILE”,