Dessin Samuel Seni 2012

Evénements

D'une langue à l'autre #1


Du vendredi 26 octobre 2012 - 19h00
Au samedi 27 octobre 2012
Centre international de poésie marseille - cipM

Vendredi 26 octobre - 19h 

En partenariat avec l'Alliance Franco-russe et le cipM, dans le cadre de la résidence de Dimitri Bortnikov au sein de l'association

et de la Saison France -Russie 2012, langues et littérature

1ère partie lecture 

Je suis la paix en guerre lettres d'Ivan le sévère dit Ivan le terrible Editions Allia / octobre 2012

Ce recueil se compose des lettres d'Ivan "le Sévère" nouvellement traduites depuis leur langue originale, le slavon. Cette traduction inédite est lue par son auteur Dimitri Bortnikov

Seconde partie rencontre

La traduction, une contrebande littéraire

avec Gérard Conio (traducteur, écrivain, membre du jury du prix Russophonie), et Dimitri Bortnikov (écrivain)

Samedi 27 octobre - 16h

Ciné-club russe 

20 jours sans guerre de Alekseï Guerman (ex -URSS, 1976, 101') – sous réserve
autour du thème de l’adaptation littéraire une proposition de l’Alliance franco-russe sous le parrainage du Consulat général de la Fédération de Russie à Marseille 

 


Vendredi 26 octobre 19h - Lecture - rencontre

L'acte de traduire révèle de façon éphémère un texte.

Le traducteur tel un trafiquant de diamant doit passer par l'état charbonneux de la matière pour en faire ressurgir son éclat initial.

L'esprit de la langue de l'auteur souffle sur les pages blanches. Il s'agit pour le traducteur de redonner matière à cet esprit. La transfiguration qui s'opère alors dans l'acte de traduire passe bien par un acte de création.

 

Dimitri Bortnikov

Après des études de médecine interrompues pour partir sous les drapeaux, est tour à tour cuisinier, aide-soignant, professeur de danse. En 2002 avec son premier roman, Le syndrome de Fritz (édition française : Noir sur blanc), il obtient le Booker Prize russe et le National best-seller. Auparavent étaient parus, Svinobourg Le Seuil, 2005, Furioso, MF, 2008. Aux éditions Allia, sont parus Repas de morts, 2011, et Je suis la paix en guerre, lettres d’Ivan le sévère dit le terrible, 2012.

Auteur en résidence au sein de l’association Peuple & Culture Marseille.

Gérard Conio

Professeur émérite de l’Université Nancy-2 et directeur de collections aux éditions de l’Âge d’homme, traducteur d’auteurs russes et polonais, a écrit de nombreux ouvrages : L’Art contre les masses / Esthétiques et idéologies de la modernité, Eisenstein, Le cinéma comme art total, Dépassements constructivistes - Taraboukine - Axionov - Eisenstein Le Monde sans-objet ou Le repos éternel, (In-Folio), Le Constructivisme russe, Du goût public et Les Avant-gardes entre métaphysique et histoire. Il est également l’auteur de plusieurs traductions dont récemment Picasso et alentours d’Ivan Axionov, Picasso en Russie (In-Folio) et les traductions de Kazimir Malévitch Le Suprématisme, Mon Siècle d’Alexandre Wat, des Âmes mal lavées et de L’Unique issue de S.I. Witkiewicz. Il est membre du jury du prix Russophonie.


Samedi 24 octobre - 16h - Ciné-club 

Premier cycle autour du thème de l’adaptation littéraire avec un scénario de Konstantin Simonov d’après une nouvelle de Konstantin Simonov

Vingt jours sans guerre dAlekseï GUERMAN (URSS, 1976, 101’)

Un journaliste du front se rend à Tachkent pour rencontrer la famille d’un camarade de régiment mort à la guerre, assister au tournage d’un film réalisé d’après ses notes, fêter le nouvel an 1943, vivre un amour court mais intense, en un mot vivre 20 jours sans guerre.