? Ange Rosa Berr

festival

Soirée d'ouverture / Images contre nature 2012


mardi 10 juillet 2012 - 19h30
Théâtre des Chartreux

Festival Images contre nature  2012 / association P'silo

19 h 30 Déplacements # / art[s] et cinéma documentaire

Carte blanche à Peuple et Culture Marseille

Une proposition de l’atelier de spectateurs programmateurs mené en partenariat avec labelmarseille, laboratoire artistique depuis janvier 2012 aux  grands terrains.

En présence du réalisateur Boris NICOT

 
22h Tactiques subversives du cinéma amateur yougoslave
 
Carte blanche à Doplgenger
 
Films amateurs et Ciné-clubs / une Conférence Performance Cinématique de Doplgenger
 

 


Déplacements # / art[s] et cinéma documentaire
 
Une proposition de l’atelier de spectateurs programmateurs mené en partenariat avec labelmarseille, laboratoire artistique depuis janvier 2012 aux  grands terrains. Cet atelier s’inscrit en continuité avec la démarche d’éducation populaire de l’association et avec ses réflexions autour du cinéma.
 

Comme point de départ, un retour sur les formes cinématographiques et les moyens qu’elles déploient pour saisir le réel. Plasticiens, photographes, écrivains...etc,  s’emparent de la caméra pour inventer des formes hybrides. Le film trouve de nouveaux lieux de projection et s’expose hors des salles de cinéma. En toile de fond, une mise en question du réel qui modifie la perception et la mise au travail du spectateur.


Minhocão de Raphël GRISEY
 (30 mn, vidéo, 2011, Brésil)

Avec le soutien du programme de résidence Capacete et le Consulat français de Rio de Janeiro.D’une voiture sont diffusés en boucle les préceptes architecturaux d’Eduardo Affonso Reidy. Celui-ci a conçu un ensemble de logements sociaux autour duquel le véhicule se déplace. Un immeuble appelé Minhocão (le gros ver) par ses habitant et construit de 1946 à 1947 à Rio de Janeiro. Tentant de faire le portrait de ce bâtiment, le film cherche la trace des individus dans la masse architecturale.
 
 
D’assez courtes unités de temps de Boris NICOT    
(40 mn, digital vidéo, 2008, France)
 
Cinq lieux filmés, cinq sites de la région de Marseille en France. Cinq chapitres, traversés par des états de la matière, et portant traces de la production humaine ou de la condition animale. Une proposition de classement et de mise en forme du réel.