Atelier de spectateurs

Sortie du personnel
Le travail, le cinéma et nous


mardi 28 février 2012 - 18h15
médiathèque N. Mandela

 

Dernière séance  autour de la thématique du travail
 

Fils de LIP

De Thomas Faverjon, France, 2007, 51’

 


 

Fils de LIP

De Thomas Faverjon, France, 2007, 51’

Thomas Faverjon a reçu de ses parents ouvriers chez Lip une mémoire du conflit qui ne coïncide pas avec la vision héroïque transmise par le cinéma militant. Mettant en pratique démocratie directe et autogestion, la grève dans l’usine horlogère avait attiré à Besançon de nombreux cinéastes animés des idéaux de 1968 (C. Marker, R. Copans, C. Roussopoulos...). "Fils de Lip" travaille à combler l’écart en construisant un autre récit, de l’intérieur.

 

Articulant l’histoire sociale à la chronique intime, l’enquête du réalisateur part du sentiment d’échec transmis par ses parents. Comme ceux-ci répugnent à s’expliquer, le réalisateur se tourne vers d’autres protagonistes du conflit Lip – militants CFDT, CGT, groupes Femmes, amis de la famille – pour reconstituer l’histoire en insistant sur le second conflit (1976-1980). À la différence du premier qui s’est conclu en 1974 par une victoire, le second, essoufflé et isolé, s’achève par le licenciement de la moitié des effectifs. En octobre 1979, à l’issue d’un vote des ouvriers en lutte, la mère du réalisateur se retrouve ainsi renvoyée au chômage. Beaucoup partent écœurés, un ouvrier se suicide. Tourné à Besançon, le film met en regard les films militants de l’époque avec des points de vue actuels, en s’attachant aux témoignages de femmes qui de bonne heure – comme le montrent les vidéos de Carole Roussopoulos – ont exprimé des critiques sur la conduite de la lutte.