Rencontre littéraire

Marie Cosnay


Du vendredi 28 mai 2010
Au samedi 29 mai 2010
Maison du Peuple Kurde

 

 

en présence de Marie Cosnay

et de membres de la Cimade


vendredi 28 mai

19h - Lectures-rencontre

Entre chagrin et néant : auditrice des audiences d'étrangers “sans-papiers” placés dans les Centres de Rétention Administrative, Marie Cosnay décide d'écrire les récits de ces audiences, de ces moments si particuliers où une personne, saisie dans son rapport avec l'administration et la loi française ou européenne du moment, n'est plus qu'un cas. Elle sefforce, dans ce récit, de redonner aux individus leur statut de personne.

20h30 : pause repas sur place

21h30 - Projections-débat

 

SANGATTE, STATION? BALNEAIRE

de Naima Bouferkas, Wasila Zahzouma, Benjamin Durand et Nicolas Potin (2002 - 52' - France)

Le documentaire nous plonge dans le fonctionnement au quotidien du centre de réfugiés de la Croix-Rouge de Sangatte à la rencontre de quelques-uns de ces gens de "non-droit" dans la préparation au départ, l'incertitude et l'attente, mais aussi des salariés de la Croix-Rouge.

Au centre de toutes les interrogations, celle des frontières : frontières administratives mais surtout frontières séparant urgence humanitaire et question politique, centre d'accueil et camp, utopie et réalisme…

QUOTIDIEN?DES?MIGRANTS?A?CALAIS

de Matthieu Quillet (2009 - 7' - France)

« Après avoir participé au "camp No Border" qui s'est tenu à Calais en juin 2009, je suis retourné pendant 2 semaines voir les migrants qui y vivent. J'y ai rejoint les  militants qui étaient restés là-haut pour tenter de les soutenir et de prévenir les descentes des CRS. » (MQ)

 

samedi 29 mai

16h-18H30 - Atelier d'écriture itinérant

Point de départ : Place des oliviers en pots, Marseille 2ème (rue Lacydon, derrière l’hôtel de ville)

« Je sais le monde vaste, miroir de celui qui tout étroit l'étreint »

Marie Cosnay nous invite à une atelier d'écriture déambulatoire dans les rues de Marseille. Pour expérimenter une écriture imprégnée des images et des sensations de la ville et approcher, avec l'auteur, une facette de son univers littéraire : l'enchevêtrement des récits entre l'intime et l'événement.

Sur inscription (nombre de places limité). Se munir d'un carnet pour la prise de notes.

19h - Lectures-rencontre & apéro

Sur la terrasse de Peuple et Culture Marseille, 6-8 rue de Provence, Marseille 4ème

« Pour dire l'accalmie des amours par-delà le désastre, ou le contraire (la calamité chevauchant les petites chroniques où nous nous tenons) j'ai cherché une histoire. » (Villa Chagrin)

Lecture d'extraits de plusieurs de ses ouvrages suivie d'un échange avec l'auteur pour approcher la singularité de son travail d'écriture.

 

Marie Cosnay

Née à Bayonne en 1965, elle vit au Pays basque où elle enseigne les lettres classiques. Elle a publié une dizaine d'ouvrages depuis 2003. Elle écrit également pour la scène et dans de nombreuses revues, et mène en  parallèle un travail de traduction des textes antiques.

Son univers littéraire, inquiétant et énigmatique, questionne le réel derrière les apparences. Il est emprunt des doutes et des errances d'une incessante (en)quête d'identité qui toujours échappe et glisse. Sa langue, fragmentée et haletante, faite de séquences discontinues, enchevêtre les temps et les récits pour ouvrir grand la rumeur du monde.

Engagée auprès de la Cimade depuis plusieurs années, Marie Cosnay s'interroge sur les passages des frontières et sur ce(ux) que l'on nomme les “sans-papiers”, l'identité nationale ou le statut de réfugié.

« L'écriture de Cosnay, qui porte en elle l'exigence et la puissance de la compassion, c'est tout sauf l'emphase : c'est d'abord l'économie des moyens, le resserrement de la phrase autour de brèves séquences qui s'enroulent en spirales, ou qui s'interrompent et s'illuminent en aphorismes, se rassemblent autour de quelques mots dressés comme des poèmes, dont la beauté nous réconcilie avec nous-mêmes et, contre tout ressentiment, avec notre histoire ».
(Jean-Marie Barnaude, remue.net)

 

Ses publications

  • Chez Cheyne éditeur : Que s'est-il passé (2003), Adèle, la scène perdue (2005), Trois meurtres (2008), La Langue maternelle (2010).
  • Chez Verdier : Villa Chagrin (2006).
  • Chez Atelier In-8 : Les temps filiaux (2008)
  • Chez Laurence Teper : Déplacements (2007), André des ombres (2008), Noces de Mantoue (2009), Entre chagrin et néant (2009).