Evénements

Parcours dans l'oeuvre de Sergueï Loznitsa


Du mardi 15 novembre 2005
Au mercredi 16 novembre 2005
Le Polygone Etoilé

Le cinéaste ukrainien Sergueï Loznitsa, dont les films documentaires ont été primés dans de nombreux festivals, demeure peu connu d’un plus large public.

Dans le cadre du Mois du Documentaire, deux soirées de projection-débat en présence du réalisateur.

MARDI 15 NOVEMBRE 19h : La Colonie (77’, 2001) 21h : Portrait (28’, 2002)

MERCREDI 16 NOVEMBRE 19h : Paysage (60’, 2003) 21h : L’Attente (25’, 2000)

Projections suivies d’un échange avec le cinéaste Traduction du russe assurée par Irina Nesterenko

 

Cette rencontre de Peuple & Culture Marseille s’inscrit dans une initiative collective portée avec six structures de diffusion de cinéma documentaire qui ensemble ont mis en commun leurs moyens pour accueillir le cinéaste et animer les séances de projection : Vidéo les Beaux Jours (Strasbourg), les Yeux de l’Ouïe et la Safire (Nancy/Metz), les Ecrans Documentaires (Arcueil), l’Ecole nationale supérieure des beaux Arts (Paris), Peuple & Culture Corrèze.


 


Au croisement de différentes disciplines (photographie, peinture, musique), les documentaires de Sergueï Loznitsa esquissent le portrait en demi-teintes d’une humanité aux prises avec l’écoulement du temps, et soumise à des bouleversements économiques, sociaux et politiques de grande ampleur. Basés sur une recherche sonore très travaillée, des caractères communs traversent l’ensemble de l’ouvre : l’intérêt pour le travail quotidien des "petites gens" (ouvriers et paysans), une réflexion sur la notion de communauté (fortuite chez les dormeurs, contrainte chez les déshérités), ou l’attention portée aux gestes et aux postures du corps, et à leur rythme propre (abandon, attente, activité).

Sergueï Loznitsa est né à Kiev en 1964. Après avoir étudié les mathématiques et la cybernétique, il s’est formé à l’Institut cinématographique de Moscou (VGIK). Il vit et travaille à Lübeck (Allemagne).

FILMOGRAPHIE Aujourd’hui nous construisons la maison (co-réalisé avec Marat Magambetov, 28’, 1996), La Vie, l’automne (co-réalisé avec Marat Magambetov, 35’, 1998), L’Attente (25’, 2000) La Colonie (77’, 2001), Portraits (28’, 2002), Paysage (60’, 2003), L’Usine (29’, 2004).

FILMS PROGRAMMES

La Colonie (77’, 35 mm, Russie, Noir et blanc, 2001) Les habitants de la colonie vivent dans une grande maison à l’écart du village. Ils s’intègrent par le travail à la vie des paysans.

Portrait (28’, 35 mm, Russie, Noir et blanc, sans dialogue, 2002) Un village russe. Les habitants posent avec leur chien, dans leur jardin, devant leur maison, dans la plus parfaite immobilité. Portrait d’une communauté paysanne à travers les saisons dans ses gestes les plus simples.

Paysage (60’, 35 mm, Allemagne/Russie, couleur, 2003) L’hiver. Un arrêt d’autobus dans un bourg de Russie. Les gens attendent le car. Visages dans le froid, bribes de dialogue, fragments de conversations sont embrassés dans un unique mouvement de caméra.

L’Attente (25’, 35 mm, Russie, Noir et blanc, sans dialogue, 2000) La nuit. Une gare de campagne. Dans la salle d’attente, une communauté de passage, les dormeurs, dans l’attente de l’aube qui verra l’arrivée du train. Des visages et des corps filmés tels que le sommeil les a saisis.