Rencontre littéraire

Habib Tengour


Du vendredi 17 décembre 2004 - 18h30
Au samedi 18 décembre 2004 - 20h00
Librairie Pharos

Vendredi 

Lecture rencontre à 18h30

à la Librairie Pharos 19 rue du Chevalier Roze, Marseille 2ème

samedi 

à Espace 22 rue Matthieu Stilatti, Marseille 3ème

atelier d’écriture 15h-17h30 

conférence-débat 18h-20h L’image-métaphore dans la culture populaire maghrébine”

entrée libre

 


Une rencontre “Littérature en effets”

Cycle itinérant d’animations littéraires du réseau national Peuple et Culture

Lecture & atelier d’écriture sont animés par l’auteur. Il s’agit autant de faire connaître plus largement une littérature algérienne que de découvrir une langue à la fois française et étrangère porteuse de l’imaginaire maghrébin. Et toujours de toucher l’étrangeté de la langue.

Conférence-débat : “L’image-métaphore dans la culture populaire maghrébine”

avec une projection d’images de Franck Pourcel, photographe

Au Maghreb, culture iconoclaste, l’image traditionnellement proscrite est pourtant réintroduite dans les textes sacrés comme dans les récits populaires par la métaphore. Une occasion d’aborder les représentations de la culture maghrébine et les rapports que nos sociétés contemporaines entretiennent à l’image.



Habib Tengour

Né en 1947 à Mostaganem, émigré à Paris avec ses parents en 1958, enfant de la seconde génération, écrivain nomade, il explore la mémoire de l’Algérie. Ses ouvrages se lisent comme une chronique visionnaire de l’Algérie post-coloniale, comme un documentaire-fiction à l’humour grinçant qui réecrit les pages noires de l’histoire du pays en anticipant sur les évolutions à venir. Il aime zapper entre les continents, les époques et les imaginaires, métisser les traditions littéraires européennes et arabes, ce qui fait la singularité de son style.

Profondément marqué par les symbolistes et les surréalistes, chez qui il découvre des analogies avec la mystique du Maghreb, il en propose une réflexion théorique dans un essai intitulé “Manifeste du surréalisme maghrébin”, et l’exprime, dans son œuvre littéraire et poétique, dans une langue imagée et fragmentaire, une écriture parfois qualifiée de “soufialisme”.

Ses principales publications

Chez Sindbad-Actes Sud : Le Vieux de la Montagne (1983) • Sultan Galiev (1985)

L’Epreuve de l’Arc (1990) • Gens de Mosta (1997)

Le Poisson de Moïse (Paris Méditerranée, 2001)

Gravité de l’ange (La Différence, 2004 - poésie)

Il est par ailleurs l’auteur de nombreux écrits universitaires en sociologie de la ville, ethnologie du Maghreb et anthropologie visuelle.