Velibor Čolic 2014


Velibor Čolić habite aujourd’hui la langue française. Entre orient et occident, sur la frontière, jetant des ponts par l’écriture, il n’a pas la langue dans sa poche. Exilé politique, Il n’a de cesse de revenir sur l’histoire complexe des Balkans, à travers son histoire, celle d’un enfant sous Tito, l’évocation des personnes tuées lors de la guerre, des récits de la barbarie de la guerre civile, … et d’interroger les frontières, plaies ouvertes sur le territoire européen.  Ecriture mosaïque, d’où émerge l’histoire complexe d’un territoire, d’une ville, d’un pays, celui de la Yougoslavie, d’un continent européen, à travers des histoires singulières.

Issus des tourments de la mémoire, portés par une langue musicale, par petites touches, les romans de Velibor Čolić nous emportent par leur puissance narrative et leur rythme particulier. Ses récits dessinent des figures humaines, qu’il réinvente la vie d’Amadéo Modigliani ou celle de Ben Webxter, qu’il fasse le portrait des acteurs de l’histoire de Sarajevo … Avec dureté et tendresse, avec dérision et désespoir, il conte les histoires des hommes car les histoires durent plus longtemps que les hommes. Et ce, dans une langue poétique et limpide, précise.

Dans Sarajevo Omnibus, Velibor Čolić rappelle que l'Histoire ne se construit pas uniquement sur des faits réels et tangibles, elle se nourrit également de rumeurs, mythes et légendes. 

Chez nous en Orient, on raconte l’Histoire, puis on l’oublie. En Occident, il y a des livres qui racontent. C’est donc ici que j’ai cherché l’Histoire de mon pays.

La résidence se déroulera en 2 parties
#1 - du 5 mai au 5 juillet 2014 - programme
#2 - 28 septembre au 28 novembre 2014 - programme 2 / programme 2 suite
 
Velibor Čolić
Né en Bosnie en 1964,  fait des études de lettres et de langues yougoslaves à Sarajevo et Zagreb. De 1989 à 1991, il travaille comme critique littéraire et critique rock à la radio régionale de Modrica. En 1991, après l'arrivée au pouvoir du parti nationaliste d'extrême droite, il est renvoyé de la radio. 
Désertant la guerre dans les Balkans, il se réfugie en France en 1992. Velibor Čolić a vécu une dizaine d’années à Strasbourg, durant laquelle il a notamment collaboré aux chroniques musicales du quotidien régional, avant de s’installer en Bretagne où il vit actuellement.
Par son écriture, il évoque et exorcise son expérience de soldat, de prisonnier et de réfugié. En serbo-croate, puis directement en français depuis 2008, il se penche sur sa jeunesse avec tendresse et drôlerie, évoquant sa propre histoire et celle de la Yougoslavie d’avant guerre. 
J'ai loué une langue, le français. Ce n'est pas la mienne, je n'en suis pas le propriétaire, mais c'est comme dans une maison qu'on loue : on finit par s'y sentir à l'aise. 
Son dernier roman, Ederlezi (Gallimard, 2014), est le quatrième livre qu’il écrit directement en français.
 

ŒUVRES 
 
Livres publiés en français
EDERLEZI, COMEDIE PESSIMISTE, roman, Gallimard, 2014 
SARAJEVO OMNIBUS, roman, Gallimard, 2012. Prix littéraire européen ADELF 2013.
JESUS ET TITO, roman, Gaïa Editions, 2010. / Réédition en poche Collection 10/18, prévu en 2014 Prix de Jeunes Lecteurs Européens – Jean Mannet, Cognac, 2012.  /Prix Des Lycéens & Apprentis PACA, Marseille, 2012. /Prix Des Jeunes Européens, Lyon 2011. 
ARCHANGES (ROMAN A CAPELLA), roman, Gaïa Editions, 2008.
PERDIDO, roman, Le Serpent à Plumes, 2005.
MOTHER FUNKER, roman, Le Serpent à Plumes, 2001.
LA VIE FANTASMAGORIQUEMENT BREVE ET ETRANGE D'AMADEO MODIGLIANI, roman, Le Serpent à Plumes, 1995. Réédition en poche 'Editions du Rocher', 2005.
CHRONIQUE DES OUBLIES, récits, Le Serpent à Plumes, 1994. Rééditions en poche 'Le Serpent à Plumes', 1996, 2000.
LES BOSNIAQUES, récits, Galilée, 1993. Rééditions en poche 'Le Serpent à Plumes', 1996, 1998, 2000.
 
Livres publiés en croatie (non traduits en français) :
KOD ALBERTA (CHEZ ALBERTO), roman, Naklada Ljevak, Zagreb, Croatie, 2006.
ODRICANJE SVETOG PETRA, (RENONCEMENT DE SAINT-PIERRE), roman, Quorum, Zagreb, Yougoslavie, 1991.
MADRID, GRANADA, ILI BILO KOJI DRUGI GRAD (MADRID, GRENADE OU N'IMPORTE QUELLE AUTRE VILLE), roman, Quorum, Zagreb, Yougoslavie, 1987.

A lire :

Les trois vies d'Azlan de Fred Robert pour Zibeline
Article de Claire Robert in Med'in Marseille
Ederlezi de Vincent Laugier sur le blog des Petites notes