Antoine Mouton - 2017/2018

Résidence du 28 novembre 2017 au 27 janvier 2018.

Poursuivant le travail commencé en 2003 sur la langue et autour des écritures contemporaines, Peuple et Culture Marseille a mis en place depuis 2012 une résidence annuelle de création littéraire. Les précédents résidents ont été Dimitri Bortnikov en 2012, Joëlle Sambi en 2013 et Velibor Čolić en 2014, Gauz et Frédéric Werst en 2016, Nicolas Tardy en 2017.
De novembre à janvier, nous recevons l'auteur Antoine Mouton.

L'auteur

 

Antoine Mouton est né en 1981. Il reçoit le prix des apprentis et lycées de la région Paca pour Au nord tes parents, son premier texte paru aux éditions La dragonne, en 2004. Depuis il évolue librement entre poésie, conte, récit en prose. Son premier roman, Le metteur en scène polonais, paru chez Christian Bourgois, a été retenu dans la sélection du prix Médicis 2015. En janvier 2017, il publie Chômage monstre, qui questionne la place normative que prend le travail dans nos vies.
 
Son dernier livre, Imitation de la vie, fait partie de la rentrée littéraire 2017.
 
Focus sur son dernier livre
 
Imitation de la vie, Christian Bourgeois éditeur, août 2017.
 
Un couple de psychanalystes se rend compte qu'un même patient les fréquente tous deux. Comme il vient de disparaître, ils mènent l'enquête et ne trouvent qu'un manuscrit, intitulé Imitation de la vie. Le manuscrit retrace l'histoire d'Emir Sulter. Il vit à Setrou, une ville de banlieue parisienne où il s'occupe, avec Ingrid Egala, d'un cinéma dédié aux films expérimentaux, le Mekas Palace. Ingrid et Emir sont des amoureux de la radicalité. Autrefois, ils étaient amants, désormais ils sont collègues. Les deux psychanalystes étaient sur le point de se séparer. Après la lecture du manuscrit, ils savent qu'ils sont liés par leur patient. Dans les histoires d'amour, il y a toujours un fantôme. Volontiers comique, Imitation de la vie se veut le roman de la désillusion de devenir adulte, quand on s’aperçoit que l'adulte est celui qui feint encore mieux que les autres.
 
Pendant la résidence
 
Cette résidence de deux mois sera l’occasion pour l’auteur d’avoir un temps privilégié pour s’immerger dans son projet d’écriture, autour des liens entre photographie argentique et littérature. Ainsi, l’auteur coupé de ses activités habituelles pourra initier son projet, qui donnera lieu à une production.
"La photographie argentique est une résistance. Ces dernières années, après quelques temps de désaffection, les amateurs n'ont fait que croître, venant parfois du numérique, parfois pas ; les boutiques du boulevard Beaumarchais à Paris, après avoir fermé, rouvrent peu à peu. Dans l'opposition entre argentique et numérique, on retrouve beaucoup d'enjeux très actuels. C'est l'opposition entre le temps et l'immédiateté, entre s'abandonner et prendre, entre choisir et accumuler."
 
En parallèle de ce travail d'écriture, nous mettons en place plusieurs événements au cours de ces deux mois :
 
- Une projection au Vidéodrome 2
- Une lecture publique lors du vernissage de l'exposition "Noël à deux", à la galerie Deux
- Un atelier d'écriture avec des lycéens du lycée Saint-Exupéry et des rencontres littéraires
- Une participation au Cabinet des lecteurs et au groupe de lecture à haute voix