Atelier de lecture partagée

Atelier de lecture partagée 

Objectifs : 

 

1. Developper la coopérativité, apprendre à faire ensemble vers un but commun.

2. Apprendre à communiquer, à interagir avec les autres et à partager son point de vue. 

3. Savoir identifier les émotions et les exprimer.

4. Sensibiliser les jeunes d’un territoire éloignés de la langue et de la culture à la lecture.

 

Module 1 : Adapté à des enfants de 11 à 12 ans

Trois jours, trois livres, trois animations : l’atelier de lecture partagée est un espace pour retrouver le goût des mots écrits et lus et pour peaufiner ses compétences linguistiques dans une ambiance bienveillante et collective les mercredis après-midi et les vacances scolaires. 

PROGRAMME : Médiation autour du livre jeunesse

Jour 1 : Le livre des moi d’Alain Serres

« Du flamant rose à la grenouille, en passant par l'hippocampe, l'oiseau et la tortue, les animaux se racontent à la première personne ».

Après une série de petits jeux pour décortiquer le texte et s’en approprier, les enfants sont invités à réaliser un portrait de soi sous forme de collage.

Jour 2 : Les moindres petites choses de Anne Herbauts

« Un livre poétique sur la beauté du monde qui dépasse les mots, sur l’émerveillement, sur notre fragilité face à ces émotions où le minuscule côtoie le gigantesque ».

Ateliers de poésie en aquarelle. On cherchera les mots qui racontent notre intime (rituels du quotidien, petits objets familiaux ou chers, …) et on les accompagnera par des petits dessins coloriés à l’aquarelle. 

Jour 3 : Le géant la fillette et le dictionnaire de Jean Leroy, Stéphane Poulin

Atelier de lecture philosophique.  « Un marchand de dictionnaires frappe à la porte de la maison du géant. « Au secours, un ogre ! » crie-t-il ». Voici un livre qui fait un peu peur et un peu rire. Après l’avoir écouté sous format mp3, les enfants sont invités à dessiner l’ogre, la petite fille et le géant selon leur imagination. Ensuite ils pourront parcourir le livre papier et les images qui illustrent l’histoire, et voir comment l’auteur a imaginé et dessiné les personnages de l’histoire. Le débat sera alors lancé autour des émotions ressentis pendant la lecture : Comment la petite fille se sent-elle au moment de l’arrivée des soldats ? Et toi qu’aurais-tu ressenti à la place de la petite fille ? Qu’aurais-tu fait ? Quelle est ta plus grande qualité ? Quel est ton plus grand défaut ? De quoi as-tu le plus peur ?

 


Module 2 : Adaptés à des enfants de 13 à 15 ans 


Trois jours, trois bandes dessinées, trois animations : l’atelier de lecture partagée est un espace pour retrouver le goût des mots écrits et lus, pour peaufiner ses compétences linguistiques et s’initier à la création de bande dessinée (du synopsis au dessin final en passant par le storyboard) dans une ambiance bienveillante et collective.

PROGRAMME : Initiation à la Bande dessinée

Jour 1 : Les cahiers d’Esther, de Riad Sattouf 

Après une lecture de quelques pages des Cahiers d’Esther et un échange commun sur l’histoire, la forme, les dessins et les couleurs, les enfants et adolescents seront invités à passer à la partie pratique de réalisation de leur propre bande dessinée. A partir d’une base théorique, les médiatrices les accompagnent pendant tout le processus et leur font réaliser une série de petits exercices pratiques les instruisant sur les différentes étapes de création d’une BD et l’aspect collectif de la réalisation (un.e scénariste et un.e illustrateur.e). 

Jour 2 : Akissi, de Marguerite Abouet, Mathieu Sapin 

A l’issue d’une lecture commune de quelques pages d’Akissi et d’un échange commun sur celle-ci, les participant.e.s seront amenés à travailler sur tous les éléments qui indiquent les bruits, les odeurs, les émotions, le mouvement au sein d’une bande dessinée. A la suite de ces exercices, les participant.e.s pourront commencer à travailler leur propre création. 

Jour 3 : L’Arabe du futur, de Riad Sattouf

A l’issue d’une lecture commune de quelques pages de l’Arabe du futur, et d’un échange sur celle-ci, les participant.e.s se mettront à la place de professionnel.le.s de l’édition et imagineront leur propre maison d’édition par groupe de 3. Ils passeront ainsi à la partie pratique de réalisation d’une bande dessinée collectivement et en coopération.


 Préparation implication effective des jeunes :

Une dizaine de séances en amont du stage ont lieu tout au long de l’année avec le même groupe. Ces séances sont destinées à construire entre les enfants une culture commune autour des mots et du livre, et une plus grande aisance relationnelle dans le groupe. 

Les enfants développent ainsi une pratique de la lecture qui les conduit à une curiosité accrue pendant le stage. 

Grâce à un soutien du Centre national du livre, l’implication des enfants est valorisée par la réception à l’issue du stage d’un album BD de leur choix.

Les thématiques et ouvrages choisis sont définies en fonction des choix du groupe. Le livre a cette propriété qu’il peuvent par son biais aborder la thématique de leur choix. 

 

Plus de détails sur les bandes dessinées

 

> Les Cahiers d'Esther est une série de bande dessinée française de Riad Sattouf, prépubliée par L'Obs à partir de 20151 puis éditée en album chez Allary Éditions dès l'année suivante.

S'inspirant de la fille d'amis à lui, Riad Sattouf raconte, dans des planches bichromiques2, la vie quotidienne de la jeune Esther3, âgée de 9 ans au début du premier tome. Il est prévu un album par an jusqu'aux 18 ans de l'héroïne.

 

> L'Arabe du futur relate l'enfance de l'auteur en Libye puis en Syrie, deux pays alors marqués par l'idéologie du socialisme arabe. Il raconte son vécu dans le village rural de Ter Maaleh, notamment sa vie d'écolier, et la pression des traditions familiales. Dans le 3e tome, il décrit le contexte de sa circoncision.

Dans le quatrième tome, il raconte son adolescence au cap Fréhel avec sa mère et ses frères, alors que son père, de plus en plus religieux, vit seul en Arabie saoudite.

Le cinquième tome relate la vie de sa famille après l'enlèvement de son plus jeune frère par son père.

 

Akissi, de Marguerite Abouet, Mathieu Sapin 

Le quotidien d’une enfant dans un village africain,  très loin des clichés autour de l’Afrique.  Une véritable découverte d’un ailleurs à la fois épicée et drôle.