Les cadavres exquis du Tour de France


Vous avez été nombreux à participer aux cadavres exquis de la caravane Partir en livre lors du contre la montre du Tour de France, le sasmedi 22 juillet 2017.

Maintenant, vous pouvez découvrir les textes écrits à l'aveugle, imaginés par les spectateurs de la caravane ... 

 

Cadavre exquis 1, petite roue :

Un jour, sur le Tour de France …

A l’ombre des platanes nous attendons patiemment les coureurs, dans la joie et la bonne humeur.

Nous allons applaudir les cyclistes extraordinaires.

Le berger de Nice Paul, Issa Nissa, Talon libre.

De toutes les relations, il faut prendre le meilleur.

Le vélo blanc ou rose ?

Le vélo vert pour le maillot vert.

Le vélo rose pour romain Bardet (qui)

S’envole vers la ligne d’arrivée

Dans l’espoir de gagner

Une vache qui vêle.

Elle sourit à la caravane

Et Naël qui fait la tête !

On lui a volé son idée.

Il faut repartir à Marseille

Finir le Tour sous le soleil.

 
Cadavre exquis 2, grande roue :
 

Un jour, sur le Tour de France …

Le footballer Payet gagne l’étape !

Superbe finale sur le Tour, Romain Bardet détrône C. Froome et gagne le contre la montre ! Magique.

Rien n’est joué tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie. Allez Bardet !

Allez-y les gars,  c’est bientôt Paris. Courage et bonne fin de tour.

Profitez du soleil de Marseille avant l’arrivée au nord.

Transpirer au stade Vélodrome, se rafraîchir au vieux port…

Alors, l’homme à l’envers se réveilla dans un champ de blé,

Où se trouvaient des lapins.
Les lapins étaient poursuivis par les coureurs parce qu’ils voulaient les manger à midi.

Puisque les coureurs n’étaient pas assez rapides, ils ne pouvaient pas les rattraper.

Le Tour de France se meurt, il est victime de sa popularité. Heureusement, il y a toujours des belges pour mettre de la bonne humeur.

Et nous avions vraiment besoin de bonne humeur en ces heures troublées …

Heureusement, la caravane n’allait pas tarder à faire son apparition, nous attendons cela avec impatience.

En ce jour historique à Marseille, nous attendons Bardet qui ne va pas tarder.

Ca va Barder !

Ca va chauffer sur le Prado.

J’ai fait du vélo en amateur.

Heureusement que j’avais mon éventail pour attendre tous ces cyclistes musclés à l’ombre des micocouliers…

Il faut de la patience et surtout si on n’ est pas passionné !